Actualités

La fin qui annonce le commencement de l’aventure !

25 mai 2012

Maintenant que le rapport a été rendu public et que le gouvernement a annoncé des actions concrètes pour répondre aux recommandations, le site de la consultation fermera d’ici quelques jours pour laisser place à de nouveaux projets.

Nous soulignons que M. Henri-François Gautrin présidera, à titre de représentant du premier ministre, le comité de gouvernance composé également du Dirigeant principal de l'information et de la Secrétaire à la communication gouvernementale afin de veiller à la mise en œuvre du déploiement du gouvernement ouvert.

La première action annoncée? Un portail de données ouvertes prévu pour la fin du mois de juin 2012 !

Nous vous invitons à suivre dès maintenant sur Twitter @GouvOuvertQc pour les travaux de mise en oeuvre du gouvernement ouvert au Québec. Surveillez également le site Web ouvert.gouv.qc.ca.

Nous remercions de nouveau toute la communauté pour sa contribution au rapport Gouverner ensemble. Les échanges que nous avons eu ont permis de démontrer qu'il est possible et favorable que le gouvernement ouvre de nouvelles voies de communication avec les citoyens du Québec permettant ainsi de profiter pleinement de l'intelligence collective et du potentiel d'innovation qui en découle.

Afin de conserver les archives de ces échanges, vous pouvez télécharger le contenu de la consultation publique en format Excel ici.

Le rapport « Gouverner ensemble » maintenant en ligne !

2 mai 2012

Nous sommes heureux de vous annoncer que le rapport : « Gouverner ensemble : Comment le Web 2.0 améliora-t-il les services aux citoyens? » est maintenant en ligne.

Un rapport que nous avons conçu « ensemble » et que nous attendions tous avec impatience!

À cela s'ajoute aussi des annexes supplémentaires :

  • Une analyse des résultats d’une consultation effectuée auprès de personnes associées à l’action gouvernementale
  • Une étude comparative sur l’accès à l’information et sur la protection des renseignements personnels dans différents États
  • Le contenu complet de la consultation publique en format Excel

Nous vous remercions de votre participation à la consultation publique. Nous avons démontré que l’utilisation de ce type de plateforme permet d’enrichir le dialogue entre les citoyens et le gouvernement. Ce rapport témoigne de l’intérêt que nous avons tous à travailler ensemble !

Pour continuer dans ce sens, nous vous invitons à nous donner vos commentaires sur le rapport.

Bonne lecture !

Communiqués:

M. Henri-François Gautrin dévoile les principales recommandations de son rapport : Gouverner ensemble

Le gouvernement du Québec s'engage sur la voie du gouvernement ouvert




Gouverner ensemble : le dévoilement !

1er mai 2012

Vous avez manifesté de l’intérêt envers nos travaux, vous nous avez suivis sur les réseaux sociaux, vous avez participé à l’élaboration du rapport en soumettant vos idées et vos commentaires, nous attendions avec impatience de pouvoir le partager avec vous. Aujourd’hui, nous sommes heureux de vous annoncer que le rapport « Gouverner ensemble » sera rendu public le mercredi 2 mai prochain.

Rappelons que M. Henri-François Gautrin, député de Verdun et leader parlementaire adjoint du gouvernement, a été mandaté pour mener des travaux sur l’utilisation du Web 2.0 au gouvernement et proposer des stratégies d’action afin que le Québec puisse en tirer tous les avantages possibles. En février 2012, le rapport a été déposé officiellement à l’Assemblée nationale et une démarche a été entamée par l’appareil gouvernemental afin de répondre aux recommandations.

« Gouverner ensemble : Comment le Web 2.0 améliorera-t-il les services aux citoyens ? »

Le rapport présente 32 recommandations sur les questions de transparence gouvernementale, de participation citoyenne et de collaboration entre les employés de l’État ; celles-ci ponctuées par plus de 100 citations issues des consultations menées, d’abord sous forme traditionnelle auprès des dirigeants de la fonction publique québécoise, puis sous forme de débat sur Internet auprès des employés de l’État et du grand public.

Il se divise en trois parties :

  • « Qu’est-ce que c’est ? » : Le Web 2.0 dans les autres pays et au Québec
    La première partie explicite les concepts, expose les expériences d’autres gouvernements et relate les essais tentés au gouvernement du Québec.
  • « Pourquoi » : Un gouvernement 2.0
    La seconde partie établit les attentes quant à l’utilisation du Web 2.0, soient :
    • une plus grande transparence dans l’action gouvernementale;
    • une participation accrue des citoyens à la gestion de l’État ;
    • une meilleure collaboration entre les acteurs de la fonction publique.
  • «Comment ? » : La mise en œuvre du gouvernement 2.0
    La troisième partie aborde les moyens de mise en œuvre de cette vaste transformation, les questions de gouvernance, les problèmes de sécurité et enfin, la problématique de la fracture numérique.

Les stratégies d’action proposées au gouvernement du Québec offrent des possibilités bénéfiques et rentables pour dynamiser les rapports que le gouvernement entretient avec la population, innover dans la prestation de services, dans les processus et dans les services au personnel.

Ce rapport constitue un premier pas vers l’atteinte d’un gouvernement ouvert :

  • transparent, améliorant l’accès à l’information et nourrissant les débats démocratiques par la divulgation des données d’intérêt public détenues par les ministères et organismes;
  • participatif, sollicitant les réactions du public et renforçant sa participation à l’élaboration, au suivi et à l’évaluation des projets gouvernementaux et des services publics ;
  • collaboratif, favorisant l’accélération de l’innovation par le partage de l’information et des bonnes pratiques.
  • Au nom de toute l’équipe, nous vous remercions chaleureusement de votre participation et vous invitons à venir nous donner vos commentaires sur le rapport le mercredi 2 mai prochain via le site de la consultation.

    Nous vous invitons également à suivre la conférence de presse en direct :
    Le 2 mai 2012, à partir de 13h30 à l’Assemblée nationale
    La conférence sera télédiffusée sur la chaîne parlementaire et webdiffusée via le site de l’Assemblée nationale.

    Suivez-nous !

    Sur Twitter : @GautrinWeb2
    Mot-clic : #gautrinweb2

    Sur Facebook : Consultation publique - Gautrin Web 2.0

Le dévoilement du rapport approche à grands pas!

31 janvier 2012

M. Henri-François Gautrin déposera dans les jours qui suivent à l’Assemblée nationale son rapport « Gouverner autrement » portant sur l’utilisation du Web 2.0 par le gouvernement du Québec. Issu d’une démarche interactive, ce rapport présentera plus de 30 recommandations sur les questions de transparence gouvernementale, de participation citoyenne et de collaboration entre les employés de l’État.

Nous avons très hâte de vous dévoiler le fruit de ce travail collaboratif.

Voici un avant-goût de ce que vous serez invités à lire et partager très bientôt :

« Gouverner autrement »

Comment le Web 2.0 améliorera les services publics ?

Un rapport issu d’une démarche interactive, présenté par M. Henri-François Gautrin

Constats :

  • Avec le Web 2.0, les individus ne sont plus isolés face à une source d’information. Ils sont désormais constitués en réseaux et manifestent de plus en plus d’intérêt à interagir avec le gouvernement par l’intermédiaire des médias sociaux.
  • L’accroissement et la diversité des technologies numériques offrent de nouvelles possibilités pour l’administration québécoise, qui lui permettront de répondre aux attentes et aux besoins de la population.
  • Plusieurs gouvernements ont pris le virage du Web 2.0 en l’intégrant à leur administration, comme les États-Unis, l’Australie et le Royaume-Uni. Ceux-ci ont mis en place une politique de divulgation proactive des données en plus d’en libéraliser l’accès. Ils se sont munis d’une vision de l’évolution des services publics, qui leur a permis d’innover dans la prestation de services, dans les processus de gestion et dans leurs relations avec leur personnel.
  • Le Web 2.0 au gouvernement du Québec n’est pas uniquement un projet technologique, mais un changement de culture et de comportements organisationnels qui doit émaner de la plus haute autorité gouvernementale.

Objectifs du rapport :

  • Expliquer comment le gouvernement du Québec peut tirer pleinement profit des nouvelles technologies et des nouveaux modes de communication pour améliorer la prestation de services aux citoyens et le fonctionnement interne de l’État.
  • Miser sur l’importance d’aborder différemment les rapports entre le gouvernement et les citoyens et entre les ministères et organismes en adoptant une stratégie de communication Web 2.0, qui nécessite, de la part du gouvernement :
    • la transparence de ses activités;
    • une participation active des citoyens à ses actions;
    • la collaboration entre les employés des ministères et organismes gouvernementaux.
  • Susciter l’engagement des plus hautes instances gouvernementales.

Voies d’action :

Pour réaliser ce changement, le gouvernement doit entreprendre des actions stratégiques et établir un échéancier relativement à la mise en œuvre d’un tel projet. Il doit tenir compte des questions de gestion des ressources humaines, de protection des renseignements personnels et de problèmes liés à la sécurité informationnelle ainsi qu’à la fracture numérique.

Il est important que le gouvernement du Québec comprenne tout le potentiel et toutes les possibilités qu’offrent les nouvelles technologies du Web 2.0, tant pour améliorer les services aux citoyens que le fonctionnement interne du gouvernement.

Les principes de transparence, de participation et de collaboration amènent une vision différente du fonctionnement de l’État. L’amélioration du service au citoyen, l’efficacité accrue du gouvernement, la modernisation du travail des employés et la valorisation de l’innovation ne sont qu’une partie des avantages offerts par l’utilisation des outils du Web 2.0.

Le gouvernement du Québec doit démontrer sa volonté d’être plus transparent, participatif et collaboratif : il doit apprendre à gouverner autrement.

Plus de 30 recommandations seront présentées au premier ministre du Québec.

Modification à l’agenda

1er décembre 2011

Bonjour à vous, chers participants,

Vous avez été nombreux à prendre part à nos efforts de consultation et nous vous en sommes sincèrement reconnaissants. Sans doute, avez-vous hâte de consulter le rapport, aboutissement de plusieurs mois de consultations et de brassages d’idées.

Or, des circonstances particulières nous amènent à modifier l’échéancier prévu. Plutôt que d’être déposé publiquement à la mi-décembre, le rapport sera remis en janvier 2012. Il se trouve que des collaborateurs essentiels au mandat ne pourront être présents pour la remise en décembre.

Toutefois, ce changement aura son lot de conséquences positives. En effet, nous considérons que la remise du rapport, autant auprès des médias que des ministères et organismes, aura un impact plus considérable au retour des vacances de Noël.

Nous espérons que vous serez ouverts à ces modifications, vous qui avez été si essentiels à nos travaux.

Retour sur la conférence «OpenGouv» de Webcom Montréal

21 novembre 2011

Le mercredi 16 novembre 2011, vous avez été nombreux à participer au volet OpenGouv de Webcom à Montréal.

À cette occasion, monsieur Henri-François Gautrin a présenté les grandes lignes de ses travaux sur l’utilisation du Web 2.0 par le gouvernement du Québec. Vous pouvez voir ou revoir l’intégralité de sa présentation.

«Il va falloir apprendre à gouverner autrement!», a affirmé M. Gautrin. Le Web 2.0, au gouvernement, n’est pas un projet technologique, mais un ensemble de changements de pratiques, rendus possibles, voire nécessaires, grâce au développement de nouvelles applications.

En fait, «Gouverner autrement» se décline selon trois grands principes, à savoir : la transparence de l’action gouvernementale, la participation active des citoyens à ses actions et la collaboration entre les employés et organismes gouvernementaux. Pour ce faire, «il faudra s’y prendre de façon progressive», a souligné M. Gautrin.

En plus de vous avoir présenté les grandes lignes de nos travaux, nous avons aussi dévoilé une superbe vidéo sur le gouvernement ouvert réalisée par Chalifour.

En somme, nous avons été heureux de participer à cette journée de discussion sur le gouvernement ouvert réunissant l’industrie des TI, l’industrie des communications et le grand public.

Merci aux organisateurs et à tous ceux qui ont participé à l’événement ou qui ont suivi la webdiffusion en direct!

Pour ceux qui désirent voir ou revoir toutes les conférences, vous pouvez le faire via la chaîne YouTube de webcomworld.

Invitation à participer à l’«opengouv» en direct sur webcomLive le
16 novembre 2011

27 octobre 2011

Une émission WebTV de 8 heures gratuite, diffusée en direct lors du webcom.

Le 16 novembre prochain à «opengouv» webcom Montréal, M. Henri-François Gautrin présentera un aperçu de ses travaux sur l’utilisation du Web 2.0 par le gouvernement du Québec.

Les membres du groupe seront aussi présents pour une journée entière consacrée à la réflexion et réunissant l’industrie des TI, l’industrie des communications et le grand public.

Joignez-vous à nous lors de cette journée!

Participez ! Communiquez ! Dialoguez !

Un programme axé sur la discussion

  • Plus de 20 conférenciers invités sur 7 panels de discussions
  • En direct de webcom et entièrement diffusée sur le Web, via webcomLive
  • Interventions en direct du public de webcom et via webcomLive

Information complète et programmation

Le quoi, le pourquoi et le comment du rapport

7 octobre 2011

Le rapport sera constitué de trois parties articulées autour des interrogations suivantes : quoi, pourquoi, et comment.

Dans la partie « Quoi », nous nous efforcerons d’expliciter ce qu’est le Web 2.0, de préciser l’utilisation qui en est faite actuellement par le gouvernement du Québec et de donner un aperçu des démarches entreprises par des gouvernements étrangers.

Dans la partie « Pourquoi », nous décrirons les avantages résultant de l’usage du Web 2.0 par le gouvernement du Québec. Nous aborderons les questions de la transparence, de la participation citoyenne et de la collaboration entre les employés du secteur public.

Dans la partie « Comment », nous traiterons des conditions nécessaires à la réalisation du projet, en particulier les questions de mise en œuvre, de gouvernance, de gestion du personnel, de sécurité, de protection des renseignements personnels et de réduction de la fracture numérique.

Rencontre avec des représentants du gouvernement de la Colombie-Britannique

28 septembre 2011

La Colombie-Britannique et son gouvernement ouvert
Mme Christy Clark, première ministre de Colombie-Britannique, a déclaré le 19 juillet 2011: «We are changing our approach to governing by putting citizens at the centre of our web services and making government data and information more freely available. Open government is about sharing information and giving British Columbians more opportunities to participate in decisions that make a difference in their lives». (Source: Actualité du gouvernement de la Colombie-Britanique)

Le groupe Gautrin 2.0 rencontre les représentants du gouvernement de la Colombie-Britannique par visioconférence
Le 23 septembre 2011, nous avons participé à une visioconférence avec quatre représentants du gouvernement de la Colombie-Britannique :

  • M. David Hume, Executive Director, Citizen Engagement
  • Mme Tanya Twynsta, Director, Capacity Building, Citizen Engagement
  • M. Rueben Bronee, Executive Director, Public Service Initiative
  • M. Guy Gondor, Strategic Initiatives, Office of the Government CIO

La rencontre a été organisée afin de consulter les représentants du gouvernement de la Colombie-Britannique sur la stratégie qu'elle a adopté en matière de gouvernement ouvert, sa démarche ainsi que ses initiatives gouvernementales. Les discussions ont porté particulièrement sur le changement de culture organisationnelle pour l’intégration des outils du Web 2.0 et la mise en place d'un gouvernement ouvert. En voici les faits saillants:

Une vision centrale émanant de la première ministre
Nous avons été sensibilisés à l’importance de se doter d’une vision d’affaires afin de bien orienter le changement vers un gouvernement transparent, participatif et collaboratif. Les gestionnaires rencontrés ont souligné d'ailleurs le fait que l’instauration du gouvernement ouvert en Colombie-Britannique est une décision gouvernementale émanant de la première ministre. La chef du gouvernement a en effet demandé fermement aux différents ministères et organismes gouvernementaux de réaliser son engagement pour le gouvernement ouvert.

Un gouvernement qui favorise l’engagement social
Pour assurer le succès d’un tel projet, le gouvernement doit favoriser l’engagement des employés et des citoyens en adoptant un rôle de facilitateur (informer, sensibiliser, éduquer). Il doit les soutenir et les inciter à trouver des solutions à des enjeux et à des problématiques. La stratégie du gouvernement de la Colombie-Britannique est d’accompagner les ministères et organismes à bien comprendre cette vision de la transformation des services publics.

Quand la notion de confiance est synonyme d’innovation
Parmi les points saillants, nos interlocuteurs ont insisté sur l’importance de la confiance envers les employés du secteur public. Au lieu de contrôler l’utilisation du Web 2.0, on encourage les employés à innover et à profiter des possibilités offertes par les nouvelles technologies. Il s’agit de donner plus de liberté aux employés en mettant à leur disposition les outils nécessaires tout en les responsabilisant. On en tire ainsi les bénéfices d’un gouvernement 2.0 : un meilleur accès aux ressources et aux outils, une communication ouverte, un environnement de travail collaboratif et une plus grande flexibilité. Ce changement majeur dans leur culture organisationnelle met désormais l’accent sur la gestion du risque plutôt que sur la crainte à s’engager («take smart risks»). Les représentants du gouvernement de Colombie-Britannique soulignent par ailleurs, qu’il est important d’aborder le changement en s'ajustant constamment et en capitalisant sur les aspects positifs.

La technologie est le moyen et non la solution
Finalement, il faut également garder à l’esprit qu’un changement vers un gouvernement 2.0 n’est pas un projet technologique. Il faut aller au delà de la technologie (le moyen) et miser sur l’engagement social des employés et des citoyens.

Nous comptons continuer à collaborer avec ces spécialistes du ministère du Travail et du Gouvernement ouvert situés à l’autre bout du pays afin de profiter le plus possible de leur expertise et aussi de partager nos connaissances mutuelles.

Nous vous invitons à consulter les documents ci-dessous pour en apprendre davantage sur la démarche du gouvernement de la Colombie-Britannique :

Citizens @ The Centre: BC Government 2.0
A Transformation and Technology Strategy for the BC Public Service

Le document expose la transformation des services publics et les objectifs d’un gouvernement 2.0. Cette stratégie vise l'engagement des citoyens de la Colombie-Britannique plus directement avec leur gouvernement grâce à un accès amélioré aux données publiques, au partage de l'information gouvernementale et à l’utilisation des médias sociaux.

Being the Best 2010/11 Human Resource Plan
Ce rapport détaille la nouvelle approche en matière de ressources humaines pour définir et entrainer le changement de culture.

Open Information and Open Data Policy
L'Open Information et l'Open Data du gouvernement de la Colombie-Britannique vise une plus grande transparence en favorisant l'accès et l'ouverture des données publiques. Le document établit le cadre légal et les étapes de mise en œuvre pour une divulgation proactive de l’information gouvernementale.

Nos travaux avancent à grands pas!

19 septembre 2011

Chères collaboratrices et chers collaborateurs,

En ces derniers jours d’été, nous tenions à vous informer de l’avancement de nos travaux. Depuis le début de l'aventure, nous avons effectué beaucoup de recherches et de rencontres. Un sondage auprès des dirigeants de la fonction publique a été réalisé l’hiver dernier et nous poursuivons actuellement nos échanges en ligne avec les employés de l'État et les internautes québécois.

Nous avons travaillé sans relâche cet été! Maintenant, le rapport final prend forme et de plus en plus de gens s'ouvrent à notre démarche. Plongés dans la rédaction, vos idées nous stimulent, nous motivent! Plusieurs idées se transformeront en recommandations, d’autres en projets pilotes. Beaucoup de citations seront également joints au rapport afin que le gouvernement prenne connaissance de l’opinion publique.

Vous retrouvez déjà quelques hypothèses de recommandations en ligne, mais dans les prochaines semaines, vous en retrouverez davantage et nous comptons sur vos votes et commentaires!

La consultation restera ouverte aussi longtemps que possible. Nous remettrons notre rapport à la mi-décembre, mais déjà en novembre nous comptons en être aux derniers détails. Le mois de septembre et le mois d'octobre seront donc bien remplis et c'est le moment d'être pleinement actif!

Monsieur Henri-François Gautrin ainsi que toute l'équipe vous remercient sincèrement pour votre participation.