Transparence gouvernementale

Une politique de données ouvertes pour le Québec

Les enjeux de communication entre la province et les citoyens sont éminemment liés à l'appropriation des nouvelles technologies par la province elle-même. L'importance de tirer parti du Web pour offrir un accès plus clair et plus facile à l'ensemble des citoyens et préconise une démocratisation des données civiques de la province.

Cette approche servirait à stimuler l’innovation et l'engagement citoyen chez les jeunes en les outillant de manière à ce qu'ils soient mieux représentés et équipés pour avoir un plus grand impact sur les décisions et les services offerts par la province.

Importance de l'accès à l'information:

Dans un monde où la quantité d'information disponible augmente constamment, la rapidité et la facilité d'accès à celle-ci est cruciale.

La province du Québec offre déjà de l'information librement consultable par Internet, mais certaines barrières empêchent sa diffusion et son exploitation.

Prenons l'exemple de l'état des patinoires en hiver à Montréal : les informations sont compilées dans un document PDF, téléchargeable par Internet. Le support de cette information pose deux problèmes :

• une personne souhaitant se tenir au courant devra à chaque fois télécharger le document, l'ouvrir, aller à la page où figure sa patinoire, et regarder l'information

• les données du document PDF ne sont que difficilement récupérables, ce qui limite la possibilité de créer une application utilisant ces données, telle qu'une carte interactive du type Google Maps présentant les patinoires ouvertes à Montréal.

De par le monde, on constate qu'un nombre croissant de citoyens s'approprient les nouvelles technologies pour créer des applications qui vont améliorer leur quotidien, et celui des autres : qu'il s'agisse de faciliter l'accès aux horaires de transport en commun, de connaître rapidement l'historique des inspections alimentaires d'un restaurant, ou de mieux suivre ce qu'il se passe à l'Assemblée nationale, il s'agit toujours de mieux tirer parti des informations et des services offerts par la province et le gouvernement.

Au-delà des initiatives citoyennes, un accès plus ouvert aux données produites par la province ouvre les portes à l'innovation. Que ce soient pour des chercheurs ou d'entrepreneurs, des données librement accessibles dans des formats ouverts constituent un terreau fertile sur lequel construire des études, ainsi que de nouveaux produits et services.

Les données ouvertes / "open data"

Le processus d'ouverture des données a pour objectif principal de rendre les données publiques accessibles aux citoyens, selon les critères suivants :

1. Qu'elles soient disponibles dans un format réutilisable :

Le format PDF est uniquement destiné à l'impression, et se prête mal à la réutilisation des données.

2. Que le format des données soit standardisé :

Des données de même nature sont parfois disponibles à différents endroits, avec des représentations particulières. Il devient donc impossible de traiter l'ensemble des informations de manière générale.

3. Que l'ensemble des données soit facilement accessible :

Plutôt que d'avoir à multiplier les recherches sur différents sites, les données relatives à la province devraient être accessibles à partir du même endroit, par exemple http://donnees.gouv.qc.ca

4. Que les données soient permanentes :

Une application utilisant des données publiées par la province pourrait ne plus fonctionner, ou mal fonctionner si les données sont supprimées ou déplacées.

5. Que les données soient libres de droits :

Les données relatives au taux d'occupation des données Bixi sont déjà accessibles par Internet, mais il y a une zone grise sur le droit d'utiliser ces données. Peut-on les archiver ? Peut-on créer une application qui se base sur celles-ci ?

Tags

Submitted by
Idea No. 40